samedi 21 février 2015

VI - L'harcèlement et l'intimidation

Bonjour/Bonsoir.
Aujourd'hui nous allons discuter d'un sujet plutôt lourd qui caractérise beaucoup la vie d'un bon nombre de jeunes : L'intimidation ou le Bullying. Je ne vous cache pas que l'élaboration de cet article m'a demandé beaucoup, beaucoup, de temps et je pense qu'on rediscutera de ce problème puisque pour moi il est très important de supprimer l'image "tabou" de la question de l'harcèlement, et que faire le tour de la question en un article seulement ne vaut pas le coup car il y a beaucoup trop de choses à dire. Je remercie d'avance tous mes amis, et même les inconnus, qui ont accepté de répondre à mes questionnaires portant sur l'intimidation afin de m'aider à l'élaboration de cet article.

Pour bien en discuter, nous devons d'abord agir comme lors d'une dissertation : définissons ce qu'est le bullying et ce dont nous discuterons ici.
"Il s’agit tout aussi bien de comportements physiques (coups de poing, coups de pieds, morsures) que de comportements verbaux (menacer, injurier, insulter, dénigrer, faire des remarques racistes ou sexistes) et d’exclusion social" (http://www.securitepublique.gc.ca/)
Bullying est le mot anglais pour désigner l'intimidation. Selon le Dictionnaire de l’Académie française  le fait d'intimider quelqu'un signifie : troubler quelqu’un en lui causant de la crainte, de l’appréhension. En clair, c'est le fait de rabaisser l'autre de manière plus ou moins violente (verbalement ou avec des gestes)
Harceler : Provoquerexciter parfois jusqu’à importuner, jusqu’à tourmenter. (toujours selon le DAF)
Vous remarquerez la légère différence de sens entre les mots "intimider" et "harceler", nous allons cependant mettre cette nuance de côté ici et nous allons les regrouper avec le mot bullying.

"Bullying pour moi c'est quand on vous rabaisse pour rien, c'est quand on vient vous embêter pour rien ça se rapproche un peu de la discrimination." Définition que m'a donné un anonyme, sur twitter.

Mais est ce que l'intimidation est elle si présente aujourd'hui ?
Selon DoSomething (campagne américaine qui lutte contre l'intimidation), plus de 3,2 million d'étudiants sont victimes d'harcélement à l'école chaque année et aux Etats-Unis, 160 000 adolescents ne vont pas en cours chaque jour à cause de ça. Alors, oui, le "concept" du bullying est très présent aujourd'hui. Mais d'où ça vient ? Et qu'est ce qui pousse les jeunes à faire du mal aux autres ?

""Bullying" signifie tourmenter, intimider, rabaisser une personne pour son propre plaisir, pour se sentir important, pour être aimer peut-être." Autre définition anonyme, sur facebook cette fois.

Lorsque j'ai demandé d'où venait le bullying, on m'a surtout répondu que la plus part du temps, une personne "populaire" insultait une personne différente, et que pour ce faire accepter, les autres suivaient. De fil en aiguille, la personne "différente" se retrouvait finalement seule. Souvent, les bullies (ceux qui intimident) le font pour se sentir supérieurs, et pour être acceptés. Ce qu'on m'a le plus répondu est notamment que ceux qui sont responsables de ces actes, sont juste mal dans leurs peaux, qui n'ont pas suffisamment de confiance en soi. "Ça a commencé en cinquième, on me disait que j'étais une intello bonne à rien qui refusait d'évoluer." L'harcèlement  n'est que le résultat quelque part d'une forme de jalousie. Les bons élèves sont souvent les victimes de ceux qui ont des difficultés, l'intimidation ne vient pas quelque part d'un certain complexe d'infériorité ?

"Homo" "Intello" "Grosse" "Moche" 

C'est la différence qui fait peur, physiquement ou moralement. Je pense personnellement que l'éducation joue un rôle primordial dans l'intimidation. Les parents doivent apprendre à leurs enfants les notions de tolérance et d'acception afin d'éviter ce genre de situation.  

"Moi c'est parti sur de la violence, parce que je ne faisais rien pour que ça cesse."

Bon, ok, l'intimidation c'est crade, mais c'est impossible de s'en sortir. FAUX !
La dernière chose à faire c'est de penser que nous sommes seuls, que personne ne comprend la peine qu'on peut ressentir, et que personne ne pourra nous aider. "Il faut oser les remettre à leur place"  "Il faut ignorer" "Il ne faut surtout pas se taire." Certes, l'harcèlement fait peur. Mais ce taire c'est donner raison à l'autre, c'est le laisser gagner, c'est lui donner le pouvoir.
"On a souvent peur que les plaintes empirent la situation, mais c'est la seule issue. Il faut en parler à la direction de l'établissement si nous sommes dans un cadre scolaire et si cela ne fonctionne pas ou que nous sommes en cadre hors-scolaire, il faut être conscient que le harcèlement et l'intimidation sont punis par la loi et que l'on peut porter plainte. Il ne faut pas non plus se laisser faire et croire ce que nos assaillants peuvent nous dire. En accordant de la crédibilité à leurs dires, on se retrouve avec des adolescents qui se haïssent parce qu'on les a convaincus qu'ils étaient laids, gros et autres choses qui peuvent détruire une vie. "
Toutes les personnes que j'ai interrogé s'accordent à dire que pour arrêter le phénomène du bullying, nous devons nous faire entendre. Si vous en parlez à vos parents, à la direction de votre établissement, que vont faire vos bourreaux ? Vous frapper, vous insulter ? Ils ne pourront plus le faire, car à partir du moment où vous avez parlé, ils peuvent se faire renvoyer à n'importe quel moment. Une fois leurs parents au courant, ils auront peur de vous. Ils sauront qu'ils n'ont plus aucun pouvoir sur vous et que ce qu'ils disent ne vous atteint pas/plus. Ils vont donc arrêter.
Si parler est trop dur, je vous conseille de trouver une façon de vous évader. Inscrivez vous dans un atelier de théâtre ou sur un forum par exemple.Cela vous permettra d'être loin de votre environnement d'origine et d'avoir "votre bulle" où personne ne va vous jugez. Vous allez vous sentir moins seul et dans cette situation, c'est vraiment le plus important.

Comment empêcher l'harcèlement ?

La principale solution est de sensibiliser les gens et d'en discuter dans les écoles. C'est très rare d'avoir des interventions dans les collèges ou lycées et je pense qu'il est nécessaire de passer par cette étape afin de limiter les dégâts.
De plus, je pense qu'il faut en parler, ça ne doit pas être un sujet tabou. Une de mes amies en a été victime et elle en a parlé à sa famille, aujourd'hui son frère, qui subit à l'école de nombreuses remarques comme "intello" ou "grosse tête" est très ami avec mon frère qui est un vrai cancre, pourquoi ? Parce que mon frère m'a vu souffrir de l'intimidation, et que nous en avons parlé tous ensemble. Il est clair qu'on ne peut pas arrêter l'harcèlement, mais on peut toujours trouver des solutions, et la première c'est de discuter, alors s'il vous plait, ne faîtes pas comme si ça n'existait pas, et si vous voyez quelqu'un seul, tendez lui la main. Si un de vos amis fait du mal à autrui, dîtes lui stop.

L’intimidation détruit des vies. Une remarque peut faire beaucoup de mal. Ne prenez pas ça pour un jeu.


Essayez de faire partagez cet article afin de faire comprendre à ceux qui sont seuls qui ne le sont pas vraiment. Si vous voulez discuter de votre expérience par rapport à l'intimidation, vous pouvez m'envoyer un mail à 21adolescence@gmail.com , mon oreille est grande ouverte.

Avez vous déjà été victime de Bullying ? Vous en êtes vous sorti ? Si oui, comment ?

V.


Le prochain article sortira le 25 mars et sera plus light. J'ai néanmoins besoin de vous : pouvez-vous m'envoyer sur 21adolescence@gmail.com tous les clichés que vous avez sur les filières générales et sur la STMG (comique ou pas!), merci d'avance à ceux qui participeront.

AUSSI ! Je tiens à remercier ceux qui ont répondus à mon questionnaire sur l'intimidation. Beaucoup de ce que vous m'avez dit n'est pas cité dans l'article, mais j'ai beaucoup paraphrasé vos propos, je garde vos réponses en réserve pour une suite de l'article xx

6 commentaires:

  1. T'es belle en rousse.

    Sinon j'ai tout lu. :3
    Je l'ai pas tellement vécu mais c'une bonne idée. :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;D #1moisderetard

      Cool, & re-merci :)

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. ça me fait plaisir de voir que de plus en plus de personne prennent le harcèlement au sérieux.
    Quand j'étais en primaire j'ai été harcelée et j'ai eu le droit, de la part d'une de mes institutrice, à un "mais de toute façon tu as dû le chercher" --'
    Super article sinon, c'est le genre de thème qu'il est important d'aborder ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, oui j'essaye d'alterner sujets sensibles et sujets "comiques" puisque tout n'est pas rose et tout n'est pas gris.
      J'ai déjà vécu des expériences comme la tienne, je pense vraiment que si les instituteurs/surveillants dans les écoles primaires faisaient plus attention à ce egnre de petits détails pendant les récréations, beaucoup de problèmes peuvent être évités plus tard.
      Avec ce genre de problème, la première solution est d'en parler, tu as amplement raison, et encore merci !

      Supprimer